gplus-icon map-pin logopsy

David Massal, 

Psychologue clinicien. Lyon

David Massal, psychologue clinicien et psychothérapeute.

 

Enfants, ados, adultes et couples.

 

Diplômé de l’Université Lumière Lyon 2.

 

Mon cabinet de consultation :

 

6 quai Jules Courmont, 69002 Lyon (métro Cordeliers).

 

Prendre un rendez-vous : 06.61.61.92.81

David Massal

psychologue Lyon

6 quai Jules Courmont, 69002 Lyon

06 61 61 92 81

N° ADELI : 699310991 (Titre de psychologue validé)

N° SIRET : 51093846700022 (Activité déclarée à l'URSSAF)

bonheur003

Simple déprime ou grosse dépression : faut-il voir un psychologue ?

La dépression est classée dans la catégorie des troubles de l’humeur. Utilisé à tout-va, c’est un mot qui peut englober aussi bien des symptômes de déprime passagère qu’une véritable maladie chronique. Quoi qu’il en soit, la consultation d’un psychologue peut toujours être utile pour identifier le niveau de déprime et les soins thérapeutiques adaptés à apporter.

 

 

Quels sont les types de dépression ?

 

Plutôt que de dépression, il faudrait parler de « syndrômes dépressifs », qui se distinguent notamment par leur degré d’intensité et leur impact sur la vie du patient :

 

   >> L’épisode dépressif : est une forme brève de dépression, une sorte de gros coup de déprime, mais qui a tendance à s’installer sur une durée supérieure à 2 semaines.

 

   >> Le trouble dysthymique : est un trouble de l’humeur chronique, installé depuis de 2 ans, considéré comme une forme atténuée de dépression et engendrant une souffrance dans la vie quotidienne du patient.

 

   >> La dépression au sens clinique du terme : est une maladie psychiatrique chronique qui se caractérise par une extrême variabilité de l’humeur. Ainsi le patient oscille en permanence entre états dépressifs et rémissions.

Les symptômes qui doivent alerter

 

Irritabilité, humeur triste, idées noires, peur du lendemain, perte d’envie et désintérêt pour des activités normalement appréciées par le patient… sont autant de signes à prendre compte. Parfois, des symptômes physiques s’associent à ces états d’âme : troubles du sommeil (insomnies ou hypersomnies), perte d’appétit et de poids, baisse de tonus, et même troubles de la concentration. Souvent l’entourage minimise ces symptômes et estime que « cela passera » …

 

Quand faut-il consulter ?

 

Oui mais, si au bout de 15 jours, cet état morose persiste, et si visiblement, il affecte le patient dans sa vie sociale et professionnelle, aussi peu que ce soit, il peut être utile de consulter un psychologue. David Massal pourra évaluer l’importance de ces symptômes et proposer quelques consultations ou une thérapie plus longue si nécessaire.

 

 

 

>> En savoir plus : Quelques informations sur le site de l'Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale

 

Depression